Afficher les articles par mots-clés : Règlementation

Divers faits marquants  sont à l’origine du contexte réglementaire actuel. Il est essentiel de comprendre que les démarches engagées récemment sont l'aboutissement de plusieurs dizaines d’années d’échanges et de discussions, d’initiatives abouties ou avortées, de modifications du milieu et d’augmentation de la pression humaine exercée directement sur l’entité géographique "golfe du Morbihan".

La circulation dans les espaces naturels avec des engins motorisés est strictement réglementée. Les plages, dunes ou abords de vasières sont des espaces naturels et la circulation y est donc le plus souvent interdite. La dégradation et le dérangement occasionnés par ces véhicules sur l'estran ou sur les milieux littoraux est une réalité et un véritable problème. Dans le golfe du Morbihan, ces pratiques restent  peu fréquentent et localisées.

 Le golfe du Morbihan se prête complètement à la pratique du nautisme : vaste plan d'eau parsemé d'îles, zones de courant alternées de zones calmes, diversité des profils de navigation ...  Les activités nautiques sont variées (voile, bateaux moteurs, kayak). De fait, le nautisme représente l'un des usages majeurs du site (près de 7 000 places de mouillage !).
Une telle "pression" n'est pas sans conséquences sur les autres usages (ostréiculture, pêche, protection de l'environnement) et nécessite donc le respect de quelques règles fondamentales. De plus, le golfe bénéficie de réglementations spécifiques qu'il est important de connaître.

 

La pêche à pied de loisir constitue une pratique traditionnelle dans le golfe du Morbihan, ainsi qu'une attraction ludique pour les touristes. Cependant elle est soumise à une réglementation précise : saisons, tailles, espèces collectées, zones géographique, techniques de pêche, quantités prélevées .... Il est notamment  interdit de pêcher à l'intérieur des concessions ostréicoles.
Dans le golfe du Morbihan et sa périphérie, les secteurs de pêche à pied sont relativement fréquentés (Tascon, Locmariaquer). Si la réglementation n'est pas respectée, l'impact sur l'environnement et sur la ressource est loin d'être négligeable.

Il est bien tentant de venir explorer les dizaine d'îles et îlots du golfe du Morbihan ...
Cependant, la plupart de ces îles sont privées et certaines sont soumises à une réglementation saisonnière visant à préserver les colonies d'oiseaux.
Le débarquement sur les parties terrestres des îles est donc généralement interdit et il est essentiel de respecter cette règle.

La zone de tranquillité pour les oiseaux du golfe du Morbihan a été créée en 2002 sur le Domaine Public Maritime. Elle consiste en une interdiction d’accès temporaire sur l'estran (1er octobre au 31 janvier). Elle se justifie par la présence très importante  sur ces secteurs de regroupements d’oiseaux en migration et en hivernage qui viennent s’alimenter sur les herbiers de zostère naine (habitats d’intérêts communautaire).

Lundi 26 Octobre 2009 à 14:48

Le Site Inscrit du golfe du Morbihan

D'un point de vue réglementaire, le plus ancien statut de protection et qui prévaut encore actuellement dans le golfe du Morbihan, est le classement en Site Inscrit de 1965. Cette démarche était un premier pas vers la reconnaissance de l'intérêt environnemental et paysager de ce site et la nécessité de le préserver. Le Site Inscrit englobe la quasi totalité de la surface du Domaine Public Maritime ainsi que les espaces terrestres périphériques. Depuis 1965, le contexte local a beaucoup évolué, l'urbanisation s'est largement étendue et il est donc envisagé de faire évoluer ce périmètre.

Vendredi 23 Octobre 2009 à 09:12

Les marais endigués dans le golfe du Morbihan

Les marais endigués du golfe du Morbihan s’étendent sur plus d’un millier d’hectares, constituant l’un des grands ensemble de marais du littoral atlantique français.
Au delà d’un aspect paysager et historique, ces anciens marais salants et étangs à marée constituent une composante majeure du patrimoine biologique du golfe du Morbihan, notamment pour la flore et la végétation, les oiseaux d’eau, ou le fonctionnement de l’écosystème.

Publié dans Habitats naturels

L'ONCFS, Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, a été désigné comme gestionnaire de la RNCFS et structure animatrice de la Zone de Protection Spéciale du golfe du Morbihan.
Localement, un chargé de mission coordonne l'ensemble des missions de la RNCFS en lien permanent avec le chef du Service Départemental du Morbihan, ainsi qu'avec l'ensemble des autres structures impliquées dans le golfe (services de l'état, collectivités, associations).

<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>
Page 2 sur 3